– jour 5 –

Zanzibar , île paradisiaque avec sa mer bleu lagon , le sable blanc et ses cocotiers ou rien ne vient perturber le calme absolu. En ce premier jour a Zanzibar je peux vous certifier que cette image est fausse. Certes , les plages sont sublimes mais cette île a bien d’autres atouts que son bord de mer.

Après 2heures de navigation, nous accostons enfin. Lors de notre sortie , nous aurions pu nous croire dans n’importe quelle ville tanzanienne où marchés, bananiers et enfants font partie intégrante du paysage. Mais ce n’est qu’a l’intérieur des terres que la magie opère. au centre se cache une foret tropicale préservée par le gouvernement qui compte des centaines d’animaux dont des singes rarissimes qui existent seulement à deux endroits au monde, le “red monkey”. Pas loin se trouvait de la mangrove. Les racines de l’arbre ne sont pas enfouies dans le sol pour capter l’humidité dans l’air. Cette promenade nous appris énormément de choses sur la nature et celle était incroyablement calme et paisible même si la flore y est fortement présente.

Pour la 2e activité de la journée nous sommes allés au “marché des épices et des fruits “. Un nom un peu énigmatique qui a caché un belle surprise ( encore). Avec un guide local , nous avons fait le tour d’une parcelle cultivable. A chaque arrêt , il nous faisait goûter ce qui y poussait. Comme des bananes mais aussi du poivre, des fèves de cacao, du curcuma, du gingembre , des pamplemousse , de la noix de coco, du pili-pili, de l’aloé vera et même des fruits inexistants en Belgique comme le “jack fruit ” ou le “star fruit “. Nous avons goûté la vraie saveur du fruit sans artifices ce qui était tellement différent de leur saveur habituelle en Belgique. La nature est tellement généreuse et nous arrivons encore à produire des OGM ou à ajouté du sucre et des colorants… Encore une fois, ce pays nous montre une autre facette où nous pouvons vivre en harmonie avec la natureIMG-20160901-WA0002

La journée touche à sa fin et l’heure du souper est arrivée ! Contrairement aux autres jours , nous n’allons pas chez l’habitant mais sur une petite place ou plusieurs locaux préparent des plats typiques. Les seules lumières sont celles de leur lampe a gaz ce qui donne une atmosphère beaucoup plus chaleureuse et intime.

Pour la nuit , notre hôte de l’internat ( Rabia) possédait les clés d’une maison à Zanzibar. L’hospitalité est une valeur primordiale en Tanzanie, les habitants ne voient aucun mal à prêter leur maison lorsqu’ils partent en vacances.

Encore une belle journée qui se termine pour , j’enn suis sûre, une meilleure demain.